Veuillez patienter ...
Publication  Imprimer cette notice 
 
Etat : En cours de modification
 

FRV 2016.0.1 : dépôt Trésor des Lazaristes

077re
Identification ^Haut^
Préfixe musée FRV
N° d'inventaire 2016.0.1
Nombre d'objets 14
Statut juridique propriété de la commune
Situation Exposé
Désignation ^Haut^
Discipline Archéologie
Domaine musée parure et habillement
Domaine SMF archéologie , gallo-romain , vie domestique
Dénomination dépôt
Titre Trésor des Lazaristes
Nom ou n° ensemble trésor des Lazaristes
Création-Exécution ^Haut^
Type Création
Date de création-exécution 2e siècle
Précisions sur la datation Le trésor est daté à l’extrême fin du 2e siècle, après 193/196 ou éventuellement au tout début du 3e siècle (les monnaies de Septime Sévère et de Julia Domna étaient nombreuses et bien conservées, mais aucun exemplaire de Caracalla et de Géta). Il est vraisemblable que cette cachette soit liée à la bataille de Lyon en 197.
Lieu de création-exécution Provinces romaines
Découverte ^Haut^
Lieu de découverte - Site de fouille Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon / Lyon 5e / Les Lazaristes
Précisions sur la découverte Dans l'ancien clos des Lazaristes, lors des fondations d'un nouveau pensionnat, au mois de juin 1841, à 25 m de la maison n° 11 de la montée Saint-Barthélémy, les ouvriers ont découvert dans une cavité, creusée dans un mur romain, à environ 4 m de profondeur un important lot de monnaies d'or et d'argent (dispersées) et de nombreux bijoux en or.
Méthode de découverte-collecte découverte fortuite
Date de découverte 1841
Description ^Haut^
Précisions sur la description Les monnaies ont été dispersées. " Il y en aurait plus de 2000", la plupart en argent" des "règnes antérieurs à celui de Septime Sévère". Commarmond mentionne deux aurei de Néron (sic) et un quinar d'or de Commode (RIC 225). Les bijoux ont été acquis par le Musée des Beaux-Arts après leur découverte et sont conservés aujourd'hui, à l'exception de deux paires de bracelets détruits, au musée de Lugdunum. L'ensemble pesait 741 g. Mis à part les deux paires de bracelets solides aujourd'hui détruits (deux bracelets avec un aureus non usé de Commode (RIC 231 et 242), chacun servant de fermoir à un bracelet, deux autres bracelets avaient pour fermoir des pseudomonnaies sous forme de bractéates à l'effigie de Crispine), l'ensemble contenait aussi trois autres bracelets (dont deux forment une paire), 6 bagues en or, 7 colliers, 3 paires de boucles d'oreille, une fibule annulaire. Dans la boîte se trouvait également une aiguille en os avec une tête conique (épingle à cheveux ?) et un fermoir.
Matières et techniques or (joaillerie)
pierre précieuse et semi-précieuse (joaillerie)
perle de coquillage (joaillerie)
pâte de verre (joaillerie)
corail (joaillerie)
Dimensions néant :
Inscription(s) néant :

Documentation ^Haut^
Liens documentaires Livre ancien - Description de l'écrin d'une dame romaine trouvé à Lyon, en 1841, - Comarmond , Ambroise , 1786-1857 - 1844
Ouvrage de référence - Description des antiquités et objets d'art contenus dans les sall - Comarmond , Ambroise , 1786-1857 - 1855
p. 473, n° 8 Monographie - Corpus des trésors monétaires antiques de la France - Rhône-Alpes - Loriot , Xavier , 1941-2013 - Rémy , Bernard , 1942-.... - 1987 - 2-903280-06-1
p. 55, n° 12 Monographie - Carte archéologique de la Gaule : 69/2. Lyon - Le Mer , Anne-Catherine - Chomer , Claire - 2007 - 2-87754-099-5
p. 501-502, 453* Monographie - De l'or pour les braves ! Soldes, armées et circulation monétaire - Actes de la table-ronde organisée... à l'Institut national d'histoire de l'art, 12-13 septembre 2013 - 2014 - 978-2-35613-117-1
Drost, Vincent - Planet, François, Les témoignages numismatiques de la bataille de Lyon en 197, pp. 181-196p. 184