Veuillez patienter ...
Publication  Imprimer cette notice 
 
Etat : Publiable
visée (joconde)
 

FRV 2004.0.1 : as As à l'autel de Lyon

014a_redimensionner
Identification ^Haut^
Préfixe musée FRV
N° d'inventaire 2004.0.1
Type de bien Collection patrimoniale
Statut juridique propriété de la commune
Situation Exposé
Désignation ^Haut^
Discipline Archéologie
Domaine musée monnaie
Domaine SMF archéologie , numismatique , commerce - économie - finances , romain
Dénomination as
Titre As à l'autel de Lyon
Titre pour portail L’autel du sanctuaire des Trois Gaules
Création-Exécution ^Haut^
Type Exécution
Date de création-exécution Entre L'an 10 avant J.C. et L'an 14
Lieu de création-exécution Provinces romaines / Trois Gaules / Gaule Lyonnaise / Lugdunum (Lyon)
Découverte ^Haut^
Lieu de découverte - Site de fouille Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon
Méthode de découverte-collecte inconnue
Description ^Haut^
Matières et techniques cuivre (frappé)
Dimensions extérieures : diam. 29 mm
axe :
Inscription(s) titulature : (Avers)
Latin (langue)

légende : ROM ET AVG (Revers)
Latin (langue)
Traduction : Romae et Augusti : à Rome et à Auguste
Personne inscrite : Auguste (empereur)   
Lieu inscrit : Provinces romaines / Italie antique / Roma (Rome)

Sujet Tête laurée à droite.
Autel du sanctuaire fédéral des Trois-Gaules.
Description publique L’élément central du sanctuaire était un autel, qui n’est connu que par des représentations monétaires. Sur l’image stylisée de cette monnaie, on voit la façade de l’autel décorée de couronnes et de branches de laurier, surmontée de trépieds (ou des bustes ?), et encadrée de deux colonnes supportant des Victoires. Ces dernières tiennent une palme et la couronne, symboles des victoires militaires de l’empereur. L’autel (ara) est appelé de diverses manières : Romae et Augusti : « de Rome et d’Auguste » ; apud templum Romae et Augusti : « au sanctuaire de Rome et d’Auguste » ; inter confluentes Araris et Rhodani : « au confluent de la Saône et du Rhône »… mais jamais Lugdunensis : « de Lyon ». D’où l’idée généralement admise qu’il aurait été construit sur un territoire distinct de celui de la colonie, à Condate (le Confluent), nom de lieu qui figure sur une inscription religieuse découverte au pied de la Croix-Rousse.
Documentation ^Haut^