Veuillez patienter ...
Publication  Imprimer cette notice 
 
Etat : Publiable
visée (joconde)
 

FRV AD041 : plaque , épitaphe Epitaphe mentionnant un esclave de la Société de l'impôt du Quarantième des Gaules

image
Identification ^Haut^
Préfixe musée FRV
N° d'inventaire AD041
Nombre d'objets 1
Type de bien Collection patrimoniale
Statut juridique propriété de la commune
Situation Exposé
Autres numéros E 177  (Inventaire du musée des Beaux - Arts)   
41  (Sur une étiquette imprimée et collée)   
Désignation ^Haut^
Discipline Archéologie
Domaine musée inscription
Domaine SMF vie politique - administrative , gallo-romain , archéologie
Dénomination plaque , épitaphe
Titre Epitaphe mentionnant un esclave de la Société de l'impôt du Quarantième des Gaules
Titre pour portail Un impôt spécial pour les Gaules
Création-Exécution ^Haut^
Date de création-exécution Entre 1er siècle et 3e siècle
Découverte ^Haut^
Lieu de découverte - Site de fouille Europe / France / Auvergne-Rhône-Alpes / Rhône / Lyon / Lyon 5e / Fourvière
Précisions sur la découverte Trouvée le 23 février 1864 à la Favorite, quartier de Trion, sur le chemin du Pont-d'Alaï (Allmer et Dissard) ;
A Saint-Irénée, terrain de la Favorite (Martin-Daussigny)
Méthode de découverte-collecte découverte fortuite
Date de découverte 1864
Date de collecte Entré au musée des Beaux-Arts de Lyon au cours de la 2e moitié du 19e siècle
Description ^Haut^
Précisions sur la description Plaque bordée d'une moulure encadrant l'inscription. Un espace entre la fin du texte et le cadre dans lequel un portrait a pu s'y trouver.
Matières et techniques calcaire (taillé, gravé)
Dimensions extérieures : H. 41,1 cm ; l. 33 cm ; E. 5 cm
Inscription(s) épitaphe :
Latin (langue)
4 lignes
Traduction : A Tiberius Julius Delus, Vitalis, esclave de la Société de l'impôt du Quarantième, et Amethystus, son affranchi. Traduction Allmer et Dissard
Personne inscrite : Tiberius Julius Delus    Vitalis    Amethystus   

Description publique On peut lire sur cette plaque : « À Tiberius Iulius Delus, Vitalis, esclave de la Société de l’impôt du Quarantième, et Amethystus, son affranchi ». Le Quarantième des Gaules (quadragesima Galliarum) était un impôt douanier qui frappait toutes les marchandises entrant dans les provinces gauloises et les taxaient à hauteur de 2,5 % de leur valeur. Une compagnie privée, la Société des fermiers du Quarantième des Gaules, avait la charge de la perception sur tout le territoire, notamment dans les ports et les lieux de passage, tandis qu’un bureau central se trouvait à Lyon. C’est là que Tiberius Iulius Delus devait travailler, avec Vitalis, esclave appartenant à la Société et Amesthystus, un affranchi, ancien esclave de Delus.
Documentation ^Haut^
Liens documentaires Ouvrage de référence - Corpus Inscriptionum Latinarum [CIL] - Inscriptiones trium Galliarum et Germaniarum latinae. 13 - Inscriptiones Aquitaniae et Lugudunensis - Hirschfeld , Otto , 1843-1922 - Zangemeister , Karl , 1837-1902 - 1899
CIL - XIII, 1819, p.279 Ouvrage de référence - Musée de Lyon. Inscriptions antiques - Allmer , Auguste , 1815-1899 - Dissard , Paul , 1852-1926 - 1888
T1, 1888, n°41, p. 228-230